Italie 2013

 

De SAINT MARCEL D'ARDECHE (France) à SAINT MARCEL D'ARDECHE (France)

Date de départ 
Avril 2013
Date d'arrivée 
Avril 2013
Auteur 
sergeetmariefra...
Mon Camping-car 
HYMER B Integral
Mon équipage 
Avec mon épouse Marie Françoise
Carnet de voyage Italie 2013
sergeetmariefrancoise

Ce voyage en Italie, nous l'avions projeté depuis le début. Après l'achat de notre camping-car en 2011, nous avions programmé la France en rodage, puis le Portugal en 2012, et l'Italie en 2013.

Nous devions partir début mai, et être rejoints par nos amis de Draguignan à Venise le 19, pour poursuivre le voyage ensemble.

Une sinusite mal soignée, a nécessité une petite intervention chirurgicale et a retardé notre départ.

Nous sommes donc partis avec nos amis le lundi de Pentecôte, et nous nous sommes dirigés vers Cunéo par la route S 20 et les gorges de la Roia. Un petit pique-nique sur une aire de repos (Annie, notre amie de Draguignan, avait préparé une bonne salade composée..) et nous voilà à poste pour la soirée à Cunéo sur le parking du cimetière (les aires indiquées sur le guide n'existaient pas, ou nous ne les avons pas trouvées...mais depuis le parking, une navette nous amenait au centre ville).

Le lendemain matin, cétait jour de marché, ballade dans la ville, achat de viande pour le barbecue, pain....puis retour à pied aux camping-cars.

Je me suis déplacé sur le parking pour trouver le satellite....

Nous avons fait route ensuite pour Saluzzo, entre Cunéo et Turin où nous avons déjeuné pour 34,50 €.

Puis ce fut la ballade pour aller visiter la Sacra di S.Michele (route étroite montant à plus de 900 m, avec beaucoup de virages..heureusement peu de circulation). Ce monastère bénédictin qui ferma en 1662, ressemble à une forteresse.

Plusieurs membres de la Maison de Savoie reposent dans l'église dont on accède par 154 marches taillées dans la roche (Escalier des Morts).

Le belvédère offre un beau panorama sur la plaine du Pô.

A voir (entrée 4 €)

Direction Aoste par l'A 5 (très beau paysage), nous avons opté pour le camping ACSI de Sarre à l'ouest d'Aoste. Une piste cyclable relie le centre ville.

Nous avons visité Aoste à pied.... en suivant Annie et avons admiré le Pont Romain (on en voit souvent de plus beaux), le théatre romain, les fortifications, etc..

La pause de midi s'est faite devant une pizza (la meilleure que nous aurons mangée de tout notre séjour en Italie 44 € à quatre..).

Après Aoste, direction les lacs..

Arona, au bord du lac Majeur, nous cherchons un coin pour la nuit.. je suis Guy qui s'engage dans une rue en impasse. Au bout de la rue, une petite place au bord du lac, et nous décidons de passer la nuit.

Tout se passera bien jusqu'à la tombée de la nuit où une vieille personne avec son vélo chargé de sacs de pain dur, nous indique qu'il faut une autorisation pour stationner ici...(en fait on changeait ses habitudes et on la dérangeait, elle donnait tous les jours à manger aux canards, cygnes et autres ragondins..).

Là encore, ballade à vélo..(nous étions juste à côté de la piste cyclable), renseignements au Syndicat d'Initiative, pour la visite des îles .

Nous partirons donc de Stresa, pour la visite en bateau des îles Borromées (île Bella, île Madre, Isola Bella où s'étend le Palazzo Borroméo. Cette île vaut la visite, somptueuse résidence baroque et merveilleux jardins... (bateau 18 €, visite 13,60 € par personne )

Annie nous emmène visiter le domaine viticole La Brugherata à Scanzorosciate, accueil assez froid, on sentait qu'on gênait.. quelques bouteilles achetées, et on se dirige vers le lac de Côme via Varese où Annie a repéré une exposition d'art moderne à la Villa Panza....

Des tableaux, qui peints d'une seule couleur unie semblent attendre l'inspiration du peintre et surtout le sujet...mais je m'égare, Soulages, peintre français avait déjà ouvert la voie...ensuite des néons, etc...

Nous voulions visiter Como ; comme toujours, l'aire répertoriée était introuvable, il faut dire que c'était jour de marché...nous ne nous arrêterons pas et prenons la route de Bellagio (village situé à la pointe séparant le lac de Côme et le lac de Lecco..

La route d'accès est magnifique (car on peut voir le lac en contrebas tout le long de la route, un peu étroite, mais circulation raisonnable..

A Bellagio, où nous cherchions un point de chute pour la nuit, un homme du village, nous conseille un parking devant la halle aux sports...Le parking est quasiment vide quand nous arrivons..Nous visitons le village, et passons une bonne nuit, Le lendemain, visite en bateau de Menaggio (traversée 9,20 €), et au retour un P.V de 41 € pour chacun d'entre nous pour stationnement occupant trois places de parking voiture...

Nous reprenons la route de Lecco, c'est dimanche, la circulation est plus importante et la route semble plus étroite...Nous faisons une halte à Garlate au Sud de Lecco (camping village Riviera 21 € pas à conseiller).

Le 28 Mai, Brescia, une aire camping-car près du stade à 2 kilomètres de la station de métro. Visite de Brescia et de son musée (5,50 €).

Sirmione, avancée sur le Lac de Garde, jolie ville avec un remarquable château médiéval que l'on a visité, et a la pointe de la péninsule, les ruines romaines d'un établissement de bains.

A Sirmione, le parking camping-car est au bord du Lac, nous avons déjeuné sur un banc au bord de l'eau.

Nous avons choisi un camping "agricole" (20,80 €) situé a 4 kilomètres de Vérone (desservi par bus) pour visiter la ville.

Restaurant sur la Place aux Herbes (43,80 €) nous avons été surpris par une violente pluie d'orage avant d'aller sous le balcon de Juliette, la maison de Roméo, et la tombeau de Juliette (tombeau vide..)

Nous avons quitté nos amis le 31 Mai au matin, eux rentraient en France, nous poursuivions par Venise.

Je mets donc le GPS avec les coordonnées du parking camping-car situé à Venise intra-muros (parking Tronchetto, situé tout de suite à droite après avoir franchi le pont de la route S 11 depuis Mestre.

Tout se passe bien, on franchit le Pont de la Liberté et barre à droite... puis, erreur de direction...panique, pression de la circulation, pas de dégagement, et nous revoilà franchissant le pont en direction de Mestre.

Un petit tour très involontaire dans la ville et a nouveau cap sur la Sérénissime..

Nous voilà enfin à poste au bord de l'eau, avec eau et électricité, et à dix minutes des vaporettos.

Nous avons opté pour le" pass transport 48 heures" à 30 € chacun (c'est la bonne option).

Et pendant 48 heures nous n'avons pas arrêté de monter et de descendre du vaporetto (c'est super).

Le matin nous nous sommes levés tôt pour visiter la Basilique Saint Marc. La visite est gratuite, mais pour voir les choses intéressantes, il faut payer toujours payer...

Nous avons revu tous les endroits qui nous avaient charmés il y a plus de dix ans...nous avons pris le temps de flâner.Nous avons visité le musée d'art contemporain de François Pinault...(le milliardaire français), nous avons visité l'île San Lazzaro (île des Arméniens depuis plus de trois siècles). L'ensemble comprend une église avec son clocher très reconnaissable, son cloître, sa bibliothèque monumentale, son musée, son port...Nous avons été reçus par un moine Mékhitariste qui malgré l'heure (11 heures alors que les visites se font l'après-midi), nous à guidés en nous expliquant l'histoire du lieux (encore grand merci).

En allant regarder à nouveau les célèbres verreries de Murano, nous sommes passé devant l'île de la Certosa, port de départ d'un stage de voile des Glénans....

On a quitté Venise avec un petit pincement au coeur.. cette ville est magique, on se sent amoureux.. mais y reviendrons nous ?

Nous avons passé une belle journée à vélo à Chioggia (souvenir de quelques années en arrière), le temps était magnifique, les restaurants sympas, nous aurions dû rester un peu plus...

Mais les tours de San Marino nous attiraient..si ce n'est que la S 309 est une route en très mauvais état (ornières de fatigue qui couteront très cher à remettre en état..). Cette route, en plus, est limitée à 70 km/h et il est interdit de doubler..

Une halte au centre de vacances de San Marino (18,48 €)..et nous voilà partis pour visiter la tour n° 1 qui servit de prison, le Musée di Stato, le Musée de la Torture, la relève de la garde, et un bon restaurant...

San Marin / Assise....

Visite de la basilique de Saint François d'Assise, des fresques, de l'église inférieure...(très beau)

Ensuite Sienne, ville magique avec sa fabuleuse place del Campo faite de briques rouges, le Plazzo pubblicco avec sa tour médiévale de 102 m de hauteur.

Promenade dans les rues.

San Gimignano, pour le camping, laissez-vous guider par un homme sur une vespa avec le gilet fluo du camping...ensuite une navette vous amenera en ville. La promenade est interressante, encore des églises, des peintures sur la nativité, des pizzas et des glaces.

A ce stade de notre voyage nous sentons une certaine saturation dans la visite des monuments, musées, et autres expositions de peinture...

Et pourtant, il ne faut pas ignorer Florence. Nous avons écouté les conseils d'une camping-cariste, et sommes allés au Social Camper de Florence situé 241 via Scandicci. Si cette aire de stationnement n'est pas chère, si elle est bien desservei par le bus, si elle possède eau et électricité, elle n'est pas à conseiller.

Nous avons visité les trois quartiers recommandés par le guide "VOIR" de chez Hachette ..

Le Ponte Vecchio où on a acheté des boucles d'oreilles pour une de nos deux petites filles (la plus grande)

Autour de San Marco où la queue était top longue à la galerie de l'Académie pour admirer le célèbre David de Michel Ange..nous avons renoncé à attendre une heure sous un soleil de plomb.

Le Duomo, à tomber à la renverse tant la masse est impressionnante, tout en marbre..La façade néogothique est incroyable de précision dans les scultures...

Et tant d'autres belles choses à voir..

Pise sera notre dernière étape sérieuse (visite de monuments et musées)

Nous nous sommes ressourcés en allant marcher dans la région des Cinque Terre. Voyage en train, arrêt à Monterosso, puis marche sur le sentier qui longe la mer (dénivelée 300 m) au milieu des vignes et des oliviers jusqu'à Vernazza, ensuite le train jusqu'à Riomaggiore et retour au camping "Fossa Lupara" à Sestri Levante où nous serons restés deux nuits.

Ensuite Finale Ligure pour frofiter du bord de mer, du vélo et du poisson dans les restaurants...Nous avons traversé Gênes sans difficulté.

San Remo, camping ACSI décevant...

Et nous retrouverons la France avec satisfaction, et allons nous mettre au vert à 04240 Annot au camping La Ribière où le couple propriétaire de ce camping ACSI, nous a réconciliés avec ce mode de vacances.

Nous rentrons chez nous par les gorges du Verdon (magnifique).

3000 kms parcourus

385 € de campings

770 € de restaurants

715 € de carburant (diesel entre 1,55 et 1,70 € le litre)

550 de courses au supermarché (y compris du vin que nous avons ramené)

250 € de visites musées, églises, etc...

NOUS VOUS RECOMMANDONS

Communauté camping-car

Recherchez un carnet de voyage en sélectionnant au moins un critère
Durée du voyage