L'ancien Combi Volkswagen T1 converti à la propulsion électrique

Pour démontrer leur savoir-faire en matière de véhicule propre, les départements classiques et techniques de Volkswagen se sont associés pour convertir à la propulsion électrique un ancien Combi T1 Samba Bus de 1966.

  • Etude Volkswagen T1 e-Bulli © DR
  • Etude Volkswagen T1 e-Bulli © DR
  • Etude Volkswagen T1 e-Bulli © DR
  • Etude Volkswagen T1 e-Bulli © DR
  • Etude Volkswagen T1 e-Bulli © DR
  • Etude Volkswagen T1 e-Bulli © DR
  • Etude Volkswagen T1 e-Bulli © DR
  • Etude Volkswagen T1 e-Bulli © DR
  • Etude Volkswagen T1 e-Bulli © DR
  • Etude Volkswagen T1 e-Bulli © DR
  • Etude Volkswagen T1 e-Bulli © DR
Etude Volkswagen T1 e-Bulli © DR
Etude Volkswagen T1 e-Bulli © DR
Etude Volkswagen T1 e-Bulli © DR
Etude Volkswagen T1 e-Bulli © DR
Etude Volkswagen T1 e-Bulli © DR
Etude Volkswagen T1 e-Bulli © DR
Etude Volkswagen T1 e-Bulli © DR
Etude Volkswagen T1 e-Bulli © DR
Etude Volkswagen T1 e-Bulli © DR
Etude Volkswagen T1 e-Bulli © DR
Etude Volkswagen T1 e-Bulli © DR

Baptisé e-Bulli, ce prototype est basé sur un ancien Volkswagen Combi Samba Bus à 8 places, de 1966, converti à l'électricité. Il devait être exposé au Salon Techno Classica d'Essen (Allemagne), du 25 au 29 mars prochain. Malgré l'annulation de l'événement, suite à la pandémie du Covid-19, voici en images à quoi ressemble ce projet, aussi étonnant que séduisant.

>>> A voir aussi : Un VW Bulli électrique au Techno Classica

Développé à partir d'une variante Samba du T1, parfaitement restaurée au niveau de sa carrosserie, le petit fourgon VW a délaissé son célèbre 4-cylindres à plat refroidi par air (de 44 ch) pour un nouveau propulseur plus moderne, silencieux et 100% électrique. Situé en lieu et place du moteur d'origine, c'est à dire en porte-à-faux arrière, ce bloc délivre une puissance 61 kW (l'équivalent de 83 ch) pour un couple de 212 Nm (le double de la version thermique d'origine). De quoi permettre au véhicule d'atteindre une vitesse maximale de 130 km/h (bridée électroniquement pour ne pas grever l'autonomie). Le tout est commandé par un levier design emprunté aux modèles à boîte automatique du groupe.

>>> A lire aussi : Un Volkswagen T3 Syncro transformé en van électrique

Le pack de batteries au lithium-ion, de 45 kWh, a été dissimulé au centre, sous le plancher. Il confèrerait au VW e-Bulli une autonomie proche des 200 kilomètres. Branchées à une borne rapide de 50 kW (prise SCC cachée derrière la plaque d'immatriculation postérieure), le constructeur allemand annonce qu'elles se rechargent à 80% de leur capacité, en une quarantaine de minutes. Au-delà de sa restauration exemplaire -au niveau de son habitacle paré d'une sellerie en cuir bicolore (Beige Saint-Tropez et Orange safran) et d'un plancher en bois- et de sa conversion technique intéressante, ce e-Bulli constitue un vrai trait d'union entre le T2 électrique, produit en petite série par la marque de Wolfsburg entre 1972 et 1979, et le futur ID Buzz dont la commercialisation est annoncée à partir de 2022.

>>> A découvrir aussi : La renaissance d'un Volkswagen Combi T2 Baywindow

En attendant l'arrivée prochaine d'un Combi moderne, moins polluant et fonctionnant uniquement sur batterie, il faut avouer que ce prototype ne manque pas de charme avec ses touches de modernité sur sa planche de bord et son éclairage avant à leds.

L'atelier de restauration Volkswagen eClassics proposera, d'ici peu, aux particuliers ce type de conversion. Il faudra alors tabler sur un budget de 64 900 €.

Infos : www.volkswagen.fr

>>> Cliquez ici pour regarder la vidéo du VW I.D. Buzz Concept

Propulseur électrique de l'étude Volkswagen T1 e-Bulli
Propulseur électrique de l'étude Volkswagen T1 e-Bulli© DR

 

Vos commentaires