Bien choisir son panneau solaire

Le panneau solaire est un pourvoyeur d'énergie formidable pour le camping-car, assurant une grande autonomie électrique. 
  • © Camping-car.com

Il existe trois sortes de panneaux photovoltaïques : les amorphes, les monocristallins et les polycristallins. La différence réside dans la technologie employée pour la fabrication de leurs cellules. Et c’est bien là un des premiers critères de choix. On écartera d’emblée l’amorphe trop peu rentable. Reste d’une part, le monocristallin considéré, à juste titre, comme le nec plus ultra au niveau du rendement. Les cellules sont gris foncé voire noires. Et d’autre part, le polycristallin que l’on reconnaît grâce aux paillettes bleutées de ses cellules. Pour vous aider dans votre choix, sachez qu’un panneau de 100 W, qu’il soit en poly ou monocristallin sera toujours un panneau de 100 W ! En revanche, à puissance égale, le monocristallin sera moins encombrant et plus performant dans les faibles lumières.

Reste à choisir la bonne puissance. Pour cela, il vous faut calculer vos besoins journaliers et acheter un matériel adapté, voire légèrement surdimensionné. Un conseil : pour plus d’efficacité, il est préférable d’installer deux petits panneaux de 50 W plutôt qu’un grand de 100 W. En effet, imaginez que deux ou trois cellules d’un grand panneau soient masquées par une ombre : la production chute aussitôt. Si pour un prix quasi identique, vous aviez jumelé (en parallèle) deux panneaux de 50 W, vous disposeriez encore de la moitié de la charge !

Si en été, tous les panneaux offrent un rendement intéressant. En revanche, en hiver, la courbe du soleil étant très basse, le panneau orientable est plus rentable car il permet d’allonger la plage horaire de charge, augmentant ainsi de façon significative les performances par rapport aux installations classiques. En montagne, par exemple, où la période d’exposition des cellules est encore plus restreinte, seul un kit orientable est capable de tirer un maximum d’énergie des quelques heures d’ensoleillement.

Les systèmes d’orientation peuvent être plus ou moins sophistiqués. Dans la plupart des situations, les modèles manuels remplissent parfaitement leur rôle. Pour les amateurs de confort, il existe plusieurs dispositifs motorisés allant du simple panneau à élévation unilatérale, au kit équipé d’un calculateur lui permettant de suivre automatiquement la course du soleil.

Retrouvez une sélection détaillée de panneaux solaires pour votre camping-car dans le N°285 de Camping-Car Magazine.

Nous vous recommandons

Actualités

Vos commentaires