Gérer son autonomie électrique

Disposer d’une réserve d’énergie électrique suffisante participe au confort que l’on peut rechercher à bord d’un camping-car. Quels sont les nouveaux moyens proposés pour ne pas en manquer ? Les solutions ne manquent pas, mais dépendent avant tout de vos besoins et de votre budget.

 

Voyager avec un camping-­car exige un minimum de préparation, particulièrement au niveau de l’autonomie électrique. Avant même que nous roulions tous un jour avec cette seule source d’énergie, disposer de suffisamment de courant à bord est primordial pour assurer le fonctionnement d’un grand nombre d’équipements.

Impossible en effet de se passer de la  fée électricité pour faire fonctionner la pompe d’alimentation en eau de l’évier, des WC, de la douche, du moteur de marchepied, de l’antenne parabolique automatique, du poste de télévision, du lit de pavillon motorisé, du réfrigérateur à absorption et encore plus à compression, des allumeurs Piezo du réchaud et bien entendu de l’éclairage intérieur de la cellule.

Bien choisir ses accumulateurs

Quel que soit le type de camping-­car que vous utilisez, le premier accessoire dans lequel il faut investir pour gagner en autonomie, c’est son accumulateur d’énergie, autrement dit sa batterie auxiliaire. De cette unité de stockage peut dépendre tout agrément – ou désagrément – durant vos déplacements. Comme vous le constaterez dans la suite de ce dossier, ou en vous référant à votre collection de Camping-­Car Magazine (cf. n° 328), bien choisir sa batterie est primordial.

Sélectionner ses sources de recharge

La recharge de l’accumulateur exige aussi un matériel approprié et fiable. Selon la place dont vous disposez (sur le toit, à l’arrière du véhicule, en soute), différentes options se présentent en matière d’approvisionnement électrique. La plus simple consiste à doubler le nombre de batterie. Mais pour cela, il faut que le véhicule possède un compar­timent adapté pour que celles-ci soient parfaitement arrimées et ventilées et que la charge utile l’autorise. Car selon leur capacité et leur technologie, une paire de batteries peut vite atteindre les 50 kg.

L’autre moyen le plus connu et choisi par pas mal d’utilisateurs est d’installer des panneaux solaires. Leur coût d’acquisition a bien diminué, mais il détermine souvent leur performance, comme vous le constaterez dans les pages qui suivent.

D’autres possibilités existent par ailleurs. Comme l’énergie éolienne, le groupe électrogène ou la pile à ­combustible. Tout dépend, finalement, du degré d’autonomie souhaité, des habitudes d’utilisation et de l’investissement que vous êtes prêt à engager.

 

Découvrez l'ensemble du dossier sur l'autonomie électrique disponible dans le numéro 346 de Camping-Car Magazine.

Nous vous recommandons

Actualités

Vos commentaires