C'est vrai Papy qu'il y a le loup?

 

De St Marcel d'Ardèche (France) à Boulc (France)

Date de départ 
Juin 2012
Date d'arrivée 
Juin 2012
Auteur 
sergeetmariefra...
Mon Camping-car 
HYMER B Integral
Mon équipage 
Mon épouse et ma petite fille.
Carnet de voyage C'est vrai Papy qu'il y a le loup?
sergeetmariefrancoise

Pour ce début de vacances scolaires, notre petite fille voulait partir en camping car. A peine arrivée, elle a été très active à nous aider à charger le camping-car, un petit tour par le supermarché et nous voilà prêts à partir.

Nous avions envisagé le lac d'Issarlès, et un petit tour sur la météo par internet nous a convaincus qu'il valait mieux rester à l'Est du Rhône.

Donc direction Die... Sur l'autoroute, j'ai loupé la sortie Loriol (probablement à cause des poids lourds...je ne veux pas croire que c'est un manque d'attention...) Donc Valence, et je redescend par la RN 7 et direction de Crest , Die, jusqu'à Châtillon-en-Diois où nous faisons une halte de deux nuits au camping municipal.

La région est grandiose, Châtillon est situé à environ 550 m d'altitude, et est entourée de moyennes montagnes avec des cols de 1500 m à 2000 m d'altitude Menée, Grimone, col de Boulc).

Le camping municipal de Chatillon-en-Diois est à recommander, très bien tenu, bien équipé (piscine, tennis, mini golf, aire de jeux en synthétique, etc...).

Notre petite fille a profité de la piscine, du mini golf, et de pouvoir faire du vélo sans risque.

L'autre avantage de ce camping, est qu'il est situé au centre du village et que l'accès est favorisé par de nombreux escaliers qui partent du camping même.

Joli vieux village, quasiment piéton de par l'étroitesse de ses rues. Très fleuri, avec un parcours botanique très instructif, ce qui a beaucoup plu à notre petite fille, puisque c'est ce que nous avons entrepris dans notre jardin (faire des petit panneaux et y inscrire le nom des plantes et des fleurs).

Après ce petit séjour fort agréable, nous avons décidé d'un commun accord, d'aller voir les moutons, et de faire du camping sauvage....

Nous voilà engagés sur la route départementale 539, puis sur la 148, nous franchissons le tunnel de Boulc construit en 1996 pour prévenir le risque lié à l'instabilité des versants de la rivière" Le Boulc",qui pourraient former barrage, dont la rupture pourrait menacer la ville de Châtillon-en-Diois située en aval, nous traversons le village de Boulc, et nous voilà au bout du monde sur une route qui se termine en cul-de-sac, face à la montagne.

Dans ce paysage sublime, nous cherchons donc l'endroit "idéal", rêve de tous camping-caristes où nous pourrons profiter de la vue, sans les contraintes de voisinage d'un camping (même lorsque celà se passe bien), le bruit, les va-et-vient...etc.. sans oublie,r comme dirait notre voisin René, "la valse des cassettes".

Nous repérons un petit chemin non revêtu, bientôt fermé par une barrière avec grillage assez haut...Je juge qu'elle ne doit pas être ouverte tous les jours, et nous décidons de stationner devant.

Que la nature est belle ! A peine installés, nous partons courir dans les prés, faisant naître des gerbes de sauterelles et de papillons (ça me rappelle quelque chose...)

Nous accompagnons notre petite fille qui veut faire un bouquet de fleurs pour sa maman, des bleues, des jaunes, des avec pucerons, des sans pucerons, Notre petite fille est heureuse et nous aussi.

Nous revenons au camping-car pour préparer à manger ; nous passons sur un petit pont et nous admirons des truites qui se dorent au soleil...

Avant de passer la nuit, nous nous préoccupons de demander l'autorisation de rester, car nous voyons bien que nous ne sommes pas sur le domaine public.

Non loin de là, à la ferme d'Alex, nous nous avançons vers une ferme aménagée en" Gites de France", et chance, nous rencontrons le propriétaire. Très avenant, il nous confirme que nous pouvons rester, que nous serons au calme pour la nuit, et qu'il passera à la tombée de la nuit pour rentrer les moutons dans la bergerie pour la nuit à cause du loup, et qu'il viendra les faire sortir demain matin.

C'est vrai, Papy, qu'il y a le loup, me demande ma petite fille ? et Pierre Charras (le propriétaire) d'ajouter : je l'ai vu dans le prés, là ou vous avez mis votre camping-car.....

Avec mon épouse, nous regagnons le camping-car en nous demandant si notre petite fille n'allait pas faire de cauchemar la nuit suivante.

Mais Emma n'avait pas l'intention de s'endormir avant d'avoir vu les moutons... Lorsque Pierre Charras, accompagné de son épouse Nadine sont venus à la tombée de la nuit, nous les avons suivis.

Après quelques appels familiers, le petit troupeau est rentré dans la bergerie, Emma n'en perdait rien ; elle s'est avancée vers la porte en espérant qu'un petit agneau se laisserait caresser...M. Charras a bien fermé avec du grillage le dessus de la porte, en nous disant que dans le secteur, le loup avait décimé plus de cent animaux...

La nuit fut très calme, pas de cauchemar, pas de bruit suspect, au matin, me voilà reparti avec Emma pour voir les moutons...Chemin faisant, je me disais : pense-t-elle au loup ?

De retour à St Marcel d'Ardèche, ce sont les parents d'Emma qui ont ouvert de grands yeux.... de loup.

NOUS VOUS RECOMMANDONS

Les carnets de voyage de sergeetmariefrancoise

Communauté camping-car

Recherchez un carnet de voyage en sélectionnant au moins un critère
Durée du voyage