La Commission des finances vote l’écotaxe corse sur les camping-cars

 
La Commission des finances vote l’écotaxe corse sur les camping-cars

Cet été, l’Assemblé corse avait voté en faveur de la mise en place d’une écotaxe pour les camping-cars entrant sur l’île. A la fin du mois de novembre 2017, le député corse Michel Castellani a défendu ce projet de loi devant la Commission des finances de l’Assemblée nationale. Résultat : la commission a voté à la majorité en faveur de cette écotaxe. Une nouvelle dont se félicite le député nationaliste corse sur sa page Facebook : « Au nom des députés Pè A Corsica, j'ai défendu en Commission des Finances un amendement reprenant une revendication de l’Assemblea di Corsica relative à la création d'une écotaxe remboursable sur les camping-cars. Après un beau travail collectif entre les équipes parlementaires Pè A Corsica et les services de la CTC, j'ai dû me battre pour cette revendication juste économiquement, socialement et écologiquement parlant ».

Au cours de la séance,  la députée de la Nièvre, Perrine Goulet, membre de La République en Marche, a exprimée son désaccord pour ce projet de loi. « J’ai fait du camping-car et ça serait très bien s’il y avait assez d’aires. Le problème c’est qu’il n’y a pas assez d’aires de camping-car en Corse. Donc en disant « il faut vous mettre sur des aires » alors qu’il n’y a pas assez d’aires, c’est une taxe déguisée », a-t-elle dénoncée en séance. Elle a également questionné le député Michel Castellani en demandant « pourquoi une taxe pour les camping-cars ? Et pourquoi pas pour les poids-lourds ? ça me paraît un petit peu stigmatisant vis-à-vis des camping-caristes qui pourtant participent aussi au développement économique ».

Des arguments qui n'ont pas suffi puisque les députés de la commission des finances ont adopté l’amendement. Il doit à présent être validé en séance publique la semaine prochaine, dernière étape avant que cette écotaxe soit définitivement adoptée. Si tel est le cas, elle sera mise en place dès le printemps 2018.

Pour rappel, cette proposition d’écotaxe avait été défendue en juillet par Marie-Antoinette Maupertuis, conseillère exécutive et présidente de l’Agence de tourisme de Corse (ATC). Le projet vise « à réguler la fréquentation croissante des camping-caristes en l’incitant à passer des nuitées dans les campings ou dans les aires aménagées spécifiquement pour les camping-cars », expliquait-t-elle puisque cette écotaxe est remboursable si vous passez vos nuits dans les campings. Contrairement à ceux qui pratiquent le bivouac sauvage. Ce qui représente 20 à 30 % des camping-cars qui débarquent chaque année en Corse. Sur l’année 2015, 28 000 camping-cars venus du continent avaient été dénombrés.

>>Retrouvez ici l’interview complète de Mme Maupertuis, présidente de l'agence du tourisme de la Corse ainsi que l’explication du projet d’écotaxe, présenté à l’Assemblée.

Publié le
01/12/2017
Auteur

NOUS VOUS RECOMMANDONS

Les dernières annonces camping-car

  • MC LOUIS  / MC2  / 73 G

    MC LOUIS MC2 – 73 G Profilé avec lit de pavillon et lits jumeaux. Le tout à un prix très compétitif Garantie 24 mois Camping-car neuf collection... Lire plus

    46285 € / 1 km / 2013

  • FLEURETTE  / FLORIUM  / MAYFLOWER 73 LMS

    FLEURETTE FLORIUM MAYFLOWER 73 LMS Profilé haut de gamme avec lit central, cuisine en L, grand salon panoramique et lit de pavillon électrique Garantie... Lire plus

    63000 € / 1 km / 2013

  • HYMER  / TRAMP CL  / 698

    HYMER TRAMP T 698 CL Très beau profilé lit central avec lit de pavillon Garantie 24 mois Camping-car neuf collection 2013 Longueur : 7.49... Lire plus

    61288 € / 1 km / 2013

Toutes les annonces camping-car