Quand le camping-car entre en politique

La CGT, le PS, la droite, la gauche… Tous ont cédé aux attraits du camping-car ! Mais pas pour le voyage et la liberté. Non, ils l’ont choisi pour faire campagne et partir en quête de nouveaux partisans.

On est habitué à voir les camping-cars sur la route des vacances. Mais ce véhicule de loisirs fait des adeptes bien au-delà de sa fonction première qui est de voyager en toute autonomie. Preuve en est en politique, où l’on ne s’attend pas à voir des camping-cars ! Pourtant, on se souvient du député Philippe Doucet qui, en 2017, avait fait sa campagne aux élections législatives avec un intégral, trouvé sur le site leboncoin et floqué aux couleurs du Parti Socialiste.

Dans le Gard, Jean Denat est également un habitué du camping-car puisqu’il avait établi sa permanence à bord d’une capucine, lors des élections municipales 2014 et aux départementales 2015. Une initiative que l’on pourrait penser payante : il est sorti vainqueur aux deux scrutins !

A Saint-Lô, dans la Manche, l’ancien candidat aux élections municipales Ludovic Turpin avait lui aussi cédé à l’appel du camping-car en s’équipant d’un intégral. « Il ne faut pas attendre que les gens viennent à nous, il faut aller vers eux », avait-il justifié dans les colonnes de La Manche Libre.

Une mode de mêler politique et camping-car qu’a d’ailleurs décrypté Le Parisien dans un article consacré à la circonscription de Compiègne-Crépy (60), où la droite comme la gauche, arpentaient le territoire au volant d’un véhicule de loisirs ! Et cette frénésie du camping-car ne se limite pas qu’aux partis politiques !

Philippe Martinez, le secrétaire général de la CGT l’a aussi choisi pour capter de nouveaux adhérents. Le syndicat s’est doté de plusieurs bus badgés "CGT", pour démarcher dans les banlieues et les zones rurales. « Nous sommes un vrai panier percé. 30 000 à 35 000 adhérents nous rejoignent tous les ans, c'est beaucoup, et malgré cela, nous en recensons au total de moins en moins », déplorait Philippe Martinez lors d’une conférence de presse. La CGT elle aussi, a donc vu dans le camping-car un moyen de fédérer.

 

Nous vous recommandons

Actualités

Vos commentaires