Les camping-caristes sont-ils vraiment de bons clients pour le commerce local ?

Nombreux sont les camping-caristes qui apposent fièrement sur la carrosserie de leur véhicule un autocollant signalant qu’ils consomment là où ils stationnent. Mais cette maxime constitue-t-elle un dogme ? Nous avons voulu le vérifier.

  • Aire de Rives d'Autise © Stéphane Messer
  • Aire de Rives d'Autise © Stéphane Messer
  • © Stéphane Messer
  • M. Stéphane Mathé, boucher charcutier traiteur à Rives d’Autise et Mmes Annie Rineau (maire de Maillezais) et Sophie Mallet (adjointe au maire de Rives d'Autise) témoignent : "Les camping-caristes aiment les produits locaux. Ils sont nombreux à avoir déco
Aire de Rives d'Autise © Stéphane Messer
Aire de Rives d'Autise © Stéphane Messer
© Stéphane Messer
M. Stéphane Mathé, boucher charcutier traiteur à Rives d’Autise et Mmes Annie Rineau (maire de Maillezais) et Sophie Mallet (adjointe au maire de Rives d'Autise) témoignent : "Les camping-caristes aiment les produits locaux. Ils sont nombreux à avoir déco

Une récente enquête menée par Camping-Car Magazine sur l’accueil et le stationnement des camping-cars en France montre que les camping-caristes sont plutôt bien lotis. Certes, on ne peut nier que des problèmes existent dans certaines communes (notamment quelques grandes stations balnéaires de la frange littorale) mais en règle générale, les camping-cars sont plutôt bien accueillis. D’autant plus que les utilisateurs sont de vrais consommateurs.

En recoupant plusieurs études réalisées par les instances du secteur, on estime que les dépenses quotidiennes d’un camping-caristes s’élèvent en moyenne à 50 €. Les camping-caristes ayant pour habitude de consommer là où ils peuvent stationner, en fréquentant les boutiques locales (restaurant, commerces de bouche, supérette, points presse…)

Le sud Vendée en référence

Un exemple, parmi bien d'autres, dans le marais poitevin à Rives d'Autise en Sud-Vendée. L'aire de services a été créée au début du mois de juin 2021. Cette installation située au cœur du centre-bourg a d’autant plus la cote que le stationnement y est gratuit.

Après un peu plus de six mois d’exploitation, l’heure est au premier bilan réalisé par la mairie et les commerçants. Ainsi, M. Stéphane Mathé, boucher charcutier traiteur à Rives d’Autise et Mmes Annie Rineau (maire de Maillezais) et Sophie Mallet (adjointe au maire de Rives d'Autise) témoignent de conserve :

Les camping-caristes sont curieux et aiment les produits locaux. Et ils sont nombreux à avoir découvert et dégusté le farci poitevin de M. Mathé, délicieux j'en atteste !

Toujours à Rives d’Autise, un agriculteur qui sera adhérent du réseau France Passion en 2022, a créé un circuit court de distribution de produits locaux. Les camping-caristes peuvent acheter des paniers de légumes et des préparation culinaires, 24h/24h et 7 jours sur 7 grâce à un système de distributeurs réfrigérés automatiques.

Benet, Le Mazeau et Maillezais, à l'instar de Rives d'Autise, ont investi dans des aires de stationnement et/ou de services. Ces quatre entités de la communauté de communes Vendée Sèvre Autise ont constaté l’effet économique du passage des camping-cars sur leur territoire.

Plus Beaux Détours

De son côté, Xavier Louy, délégué général du réseau des Plus Beaux Détours de France référencés dans le guide annuel éponyme gratuit, confirme le poids économique des camping-caristes. La quasi-totalité des communes du réseau est équipée d’un accueil pour les camping-cars et les maires estiment que le panier moyen dépensé quotidiennement s’élève à 60 € par véhicule.

Je consomme, là où je stationne : CQFD !

Sur le même sujet

>>>Bozouls (12) remporte l’élection de l’aire de l’année !

>>>La Cornouaille veut maîtriser l’accueil des camping-cars et vans

>>>Une carte gratuite des aires en Normandie

Nous vous recommandons

Actualités

Vos commentaires