12 conseils pour votre contrôle technique

Si votre camping-car (de moins de 3,5 tonnes) vient d'avoir 4 ans, vous devrez le soumettre à son premier contrôle technique.
  • © Camping-car.com
  • © Camping-car.com
  • © Camping-car.com
  • © Camping-car.com
© Camping-car.com
© Camping-car.com
© Camping-car.com
© Camping-car.com

Afin de passer, sans mauvaise surprise, le contrôle technique de votre camping-car, voici quelques recommandations. Avant même de vous rendre dans un centre de contrôle, comparez déjà les tarifs de l'un des 5500 centres disponibles en France sur le site de l'UTAC (www.utac-otc.com)



Prenez également quelques instants pour vérifier les points suivants :



1 - Pare-brise. Il ne doit pas comporter de fissure dans un cercle de 300 mm de diamètre (ou trois impacts d’une taille supérieure à 15 mm). Les rétroviseurs et leurs miroirs ne doivent pas non plus être fendus.



2 - Plaques minéralogiques. Elles doivent être bien fixées, lisibles et éclairées.



3 - Accessoires. Certains d'entre eux (pare-buffle, ampoules trop puissantes, jantes larges) ne sont pas homologués pour un usage routier.



4 - Ampoules d’éclairage. Les phares doivent être bien réglées. Les feux arrière de stop, de clignotants et d’antibrouillard doivent eux aussi s’éclairer. Les cabochons ne doivent pas être cassés ni fêlés au point de laisser pénétrer l’humidité.



5 - Batterie. Jetez un œil sur les contacts qui peuvent être sulfatés (cela réduit l’intensité lumineuse de votre éclairage).



6 - Avertisseur. Il doit fonctionner normalement.



7 - Pneumatiques. La profondeur des pavés doit être suffisante pour dépasser l’épaisseur des repères d’usure. Vous pouvez vous servir d’une pièce de 5 centimes d’euro que vous insérez dans les rainures. Si les étoiles qui entourent le visage de Marianne sont visibles, les gommes sont à changer.



8 - Balais d’essuie-glace. Ils doivent manœuvrer correctement et être en bon état. En cas de doute, changez-les, c'est un défaut soumis à contre visite



9 - Liquides (refroidissement, frein, direction assistée, lave-glace). Tous doivent être au niveau nominal, sans quoi le contrôle pourrait ne pas être pratiqué.



10 - Centre de contrôle adapté. Renseignez vous sur la capacité d'accueil de votre centre, surtout si vous possédez un gros camping-car.



11 - Filtre à particules. Seuls les porteurs les plus récents en sont dotés. Si ce filtre est fortement encrassé, il doit être changé (remplacement compris entre 1 000 et 1 200 €).



12 - Fumées. Si votre véhicule fume un peu à l'échappement, faites régler votre moteur avant de vous présenter au contrôle soit chez votre garagiste, soit dans un réseau spécialisé diesel.

 

>>> Cliquez ici pour retrouver le numéro de Camping-Car Magazine abordant les problèmes du contrôle technique



Nous vous recommandons

Actualités

Vos commentaires