AL-KO conçoit le premier châssis pour camping-car hybride

AL-KO a présenté en première mondiale, au salon des utilitaires de Hanovre, son châssis Hybrid Power incorporant un moteur électrique et des batteries.

  • Châssis Hybrid Power AL-KO & Huber Automotive
  • Châssis Hybrid Power AL-KO & Huber Automotive © DR
  • Châssis Hybrid Power AL-KO & Huber Automotive © DR
  • Châssis Hybrid Power AL-KO & Huber Automotive © DR
  • Châssis Hybrid Power AL-KO & Huber Automotive © DR
  • Châssis Hybrid Power AL-KO & Huber Automotive © DR
  • Châssis Hybrid Power AL-KO & Huber Automotive © DR
  • Châssis Hybrid Power AL-KO & Huber Automotive © DR
  • Châssis Hybrid Power AL-KO & Huber Automotive © DR
Châssis Hybrid Power AL-KO & Huber Automotive
Châssis Hybrid Power AL-KO & Huber Automotive © DR
Châssis Hybrid Power AL-KO & Huber Automotive © DR
Châssis Hybrid Power AL-KO & Huber Automotive © DR
Châssis Hybrid Power AL-KO & Huber Automotive © DR
Châssis Hybrid Power AL-KO & Huber Automotive © DR
Châssis Hybrid Power AL-KO & Huber Automotive © DR
Châssis Hybrid Power AL-KO & Huber Automotive © DR
Châssis Hybrid Power AL-KO & Huber Automotive © DR

En s’inspirant de ce qui existe déjà dans l'automobile (comme le système HYbrid4 de chez PSA), la société AL-KO a conçu en partenariat avec Huber Automotive un nouveau châssis qui intègre un moteur électrique et des batteries.

A partir du châssis AL-KO surbaissé et à roues indépendantes, très prisé des fabricants de camping-cars, les deux spécialistes allemands ont élaboré une déclinaison motorisée capable de propulser le véhicule de façon plus propre et silencieuse.

Le train arrière reçoit donc pour cela un bloc électrique de 90 kW (équivalent à 122 ch), relié à un différentiel central. Il distribue de façon égale la puissance sur chacune des roues via deux arbres de transmission.

Le châssis incorpore, en son centre, un emplacement pour une ou deux batteries (autorisant entre 50 et 100 km d’autonomie).

A celui-ci s’ajoute un chargeur embarqué haute capacité de 7 à 22 kW (230 - 400 V).

Bridé à un tel châssis, un véhicule de loisirs à traction avant (type Fiat Ducato ou Mercedes Sprinter dernière génération) peut ainsi ponctuellement disposer de quatre roues motrices (le moteur thermique entraînant les roues avant et le moteur électrique celles de l’arrière). L’ensemble est piloté via un écran tactile (et une gestion électronique spéciale) placé sur la planche de bord.

L’intérêt de l’Hybrid Power Chassis est de pouvoir rouler de façon plus écologique et plus sobre suivant le mode choisi par le conducteur.

Cette installation permet en effet de circuler uniquement avec le moteur électrique dans les centres villes ou sur route (jusqu’à 90 km/h) et de bénéficier de plus de couple dans les montées.

Les batteries peuvent se recharger de différentes façons : soit en roulant normalement avec le moteur thermique soit en récupérant de l’énergie cynétique en phase de freinage.

Il est également possible de les brancher sur une prise de courant, lors d’un stationnement.

Le système peut aussi servir d’accumulateur d’énergie pour faire fonctionner les divers appareils électriques de la cellule (éclairages, pompe à eau, réfrigérateur, climatisation…).

Pour l’heure, ni date de commercialisation ni tarifs n’ont été annoncés par les deux partenaires.

Vu l'avancée et l'attrait du projet, cela pourrait arriver dans les mois à venir.

>>> Découvrez ci-dessous la vidéo de présentation du concept Hybrid Power Chassis de AL-KO & Huber Automotive

 

 

 

 

Nous vous recommandons

Actualités

Vos commentaires