Peut-on encore circuler en Camping-Car malgré le Coronavirus ?

Face à l'épidémie du Covid-19, il faut appliquer des gestes simples d'hygiène et de bons sens. Mais comment évitez la psychose ? Et pouvons-nous continuer à pratiquer le camping-car ? Réponses.

  • 1208718467 © Getty Images/iStockphoto
1208718467 © Getty Images/iStockphoto

La pandémie provoquée par la propagation du Coronavirus dans le monde crée forcément une forme de psychose qui touche toutes les personnes et affaiblit l’économie, dont le secteur du tourisme. Faut-il céder à la panique et ne plus faire de camping-car ? Probablement pas. Tant que les autorités n’interdisent pas la libre circulation dans l’Hexagone, il est toujours possible de pratiquer le camping-car. Il faut toutefois respecter les préconisations de l’OMS relayées par tous les organismes de santé. De simples gestes (se laver les mains régulièrement, éternuer dans le coude, se moucher dans des mouchoirs en papier jetables, ne pas se serrer la main et de ne pas s’embrasser) éviteraient la propagation du virus.

Par ailleurs, il est important, comme l’a expliqué le chef de l’Etat dans son allocution du 12 mars, de « Protéger les plus vulnérables d'abord. » Emmanuel Macron demandant à « toutes les personnes âgées de plus de 70 ans, à celles et ceux qui souffrent de maladies chroniques ou de troubles respiratoires, aux personnes en situation de handicap, de rester autant que possible à leur domicile. Elles pourront, bien sûr, sortir de chez elles pour faire leurs courses, pour s'aérer, mais elles doivent limiter leurs contacts au maximum. »

Il est évident qu’il faut éviter de se rendre dans les régions françaises où les clusters (foyers infectieux) sont répandus. Les régions les plus touchées sont le Grand Est et l’Ile de France. Vous les retrouverez sur la carte à consulter ici.

Pour limiter la propagation du virus, les autorités françaises ont pris des mesures drastiques.

  • Les écoles, collèges, lycées et universités seront fermés à compter du 16 mars.
  • Les visites dans les EHPAD ne sont plus autorisées.
  • Et au moment où nous écrivons ces lignes, le Premier ministre vient d’annoncer que les rassemblements intérieurs et extérieurs de plus de 100 personnes sont interdits.

En Europe et ailleurs dans le monde, les états réagissent avec vigueur, allant jusqu’à fermer leur frontière.

  • La péninsule italienne est plongée dans un confinement total.
  • Idem pour la province de Murcie, en Espagne.
  • Le Maroc a interrompu toutes les liaisons maritimes (et aériennes) entre les deux continents. Certains camping-caristes se trouvent ainsi coincés pour une durée indéterminée au royaume chérifien.
  • Le gouvernement tchèque a proclamé l’état d’urgence le 12 mars, pour une durée de 30 jours (susceptible d’être prolongée). Cette mesure entraîne la réintroduction de contrôles partiels aux frontières et des restrictions à l’entrée et à la sortie du territoire tchèque. Il est recommandé aux voyageurs de s’abstenir de tout déplacement en République tchèque compte tenu des restrictions mises en place par les autorités locales. (Sources : Diplomatie.gouv)

Pour suivre l’évolution de la pandémie, l’université américaine Johns Hopkins a mis en ligne une carte constamment mise à jour.

« Cette épidémie qui affecte tous les continents et frappe tous les pays européens est la plus grave crise sanitaire qu'ait connu la France depuis un siècle. Dans l'immense majorité des cas, le Covid-19 est sans danger, mais le virus peut avoir des conséquences très graves, en particulier pour celles et ceux de nos compatriotes qui sont âgés ou affectés par des maladies chroniques comme le diabète, l'obésité ou le cancer », expliquait le Président de la République hier soir

Ne paniquons pas, mais soyons tous extrêmement vigilants.

La site à suivre : www.gouvernement.fr/info-coronavirus

 

Nous vous recommandons

Actualités

Vos commentaires