Le médecin en route pour « le tour de France des remplacements »

A peine ses études de médecine achevées, Martial a donné corps à son envie de découvrir la France. Il a donc pris la route pour 5 mois, avec comme programme, de traverser 11 départements pour remplacer des confrères médecins.

  • © Le Tour de France des remplacements

Ce 22 mars, Martial s’est lancé dans un tour de France. Une initiative loin du cyclisme puisque ce jeune médecin est parti du Cher en camping-car avec comme objectif, de remplacer ses confrères par tranche d’une dizaine de jours. Ce Tour de France des remplacements donc, est prévu en 11 étapes, de mars à juillet, et lui fera parcourir le Jura, la Corse, le Haut-Rhin ou encore les Landes et le Morbihan.

« Après 9 ans d’études de médecine, j’ai ressenti le besoin d’aller prendre l’air », explique Martial. Un besoin qui lui a inspiré ce projet inédit de mêler voyage et travail en profitant de « la chance de pouvoir exercer [son] métier partout, précise le médecin. Mais se posait un problème du logement. Alors [il s'est] dit pourquoi pas le camping-car ».

© Le Tour de France des remplacements

Et justement, en peaufinant la préparation de son tour de France des remplacements, la concession de Vienne Aventure s’est manifestée. Jérémy Bernard et Stéphane Monteil ont tous deux été conquis par l’initiative du médecin. « Ils m’ont trouvé un camping-car d’occasion et l’ont mis à ma disposition contre un tarif de location très intéressant », se souvient Martial. Et pour lui permettre de se déplacer facilement lors de ses consultations médicales, « ils ont posé un rail pour ma moto gratuitement, afin que puisse l’embarquer dans la soute de mon Fleurette 72 SLB et m’ont montré le fonctionnement du véhicule ». Ainsi paré, Martial a entamé le 22 mars dernier, son tour de France en commençant par Sancerre. Pendant deux semaines, il a pu découvrir le pays sancerrois et a permis au docteur Paillard de prendre un peu de repos.

Et son voyage continue dans le Jura, pour aller à la rencontre d’autres pratiques médicales et de nouveaux patients. Une expérience personnelle et professionnelle que Martial retranscrit en images sur Instagram, mais également en rédigeant un carnet de bord. Et pour la suite ? « L’idée, c’est de ne pas avoir quelque chose de prévu pour rester ouvert à tout ce qui se peut se présenter. C’est un état d’esprit de camping-cariste », conclut le médecin.

 

Nous vous recommandons

Actualités

Vos commentaires