Restrictions au Portugal : nos lecteurs réagissent

Il y a quelques jours, le Portugal annonçait « l'interdiction du stationnement et des nuitées en camping-car en dehors des emplacements autorisés ». Vos réactions face à ces restrictions ne se sont pas fait attendre. En voici une sélection, pour dépeindre ce que vous en pensez...

Depuis l’annonce des amendements au code de la route portugais par le Conseil des ministres du pays, vous avez été nombreux à réagir sur notre page Facebook. Et face à ces restrictions pour les camping-cars, quelques-uns ont appelé au boycott. Notamment Pecos : « Les solutions sont vite trouvées : boycotter le Portugal. Allons voir ailleurs où l’on nous accepte. En Espagne, par exemple, avec de plus en plus d’aires de camping-cars et même gratuites ». Ce à quoi Alain oppose l’irrespect de certains camping-caristes : « Si demain beaucoup de camping-cars venaient dans votre ville, sans rien respecter, je pense que vous feriez la gueule !! Habitant en montagne, on a les mêmes problèmes avec certains touristes donc un moment, c’est l’Etat qui prend charge en faisant une loi ».

« L'incivisme de quelques-uns »

Et si pour Jean, « la loi est une réponse aux campings qui font le forcing depuis des années », la majorité des réactions rejoint Alain et accuse plutôt les mauvais comportements qui auraient conduit à un retour de bâton. Des incivilités dont a été témoin Julius, en hiver 2018 : « J'ai croisé de nombreux camping-caristes qui passent tout l'hiver au Portugal. Parfois plus de 6 mois sur le même emplacement "sauvage" en bord de mer, versant régulièrement les eaux grises et noires en pleine nature. C'est finalement une bonne décision du Portugal que je comprends. C'est malheureusement les honnêtes gens comme nous qui payent pour tous ces "Crados"... », se désole-t-il.

Yves partage aussi ce constat : « Il serait intéressant de savoir ce qui a motivé une telle décision. A n'en pas douter, l'incivisme de quelques-uns doit y avoir contribué. Perso, je n'ai rien contre le fait de payer, mais c'est tout de même plus agréable d'être dans un coin tranquille dans la nature, plutôt que parqués sur des parkings ou autres aires, les uns sur les autres ». Même sentiment pour Serge : « Il reste les aires et campings officiels... Il faut remercier, à mon avis, ceux qui restent sur le même place pendant une éternité et ceux qui laissent leur poubelle ! »

Mais cette annonce provoque également l’inquiétude : « Le problème c'est aussi que bien souvent les aires de stationnement affichent "complet". Avec cette interdiction, que je comprends tout à fait compte tenu des nombreux abus (camping-cars ventouses.... installés pour l'hiver), ce sera encore plus difficile de trouver un emplacement dans les campings ou autre endroit autorisé », s’inquiète Marie-Claude.

Nous vous recommandons

Actualités

Vos commentaires