Itinéraire en camping-car dans le Marais poitevin

Labellisé en partie Grand Site de France, le Marais poitevin dégage un charme indéniable pour qui prend le temps de « l’apprivoiser ». Pour ne rien gâter, il est très accueillant pour les camping-caristes : les aires de stationnement y sont nombreuses et de qualité. Les vélos arrimés au camping-car, et la paire de jumelles déposée dans la boîte à gants, il ne vous reste plus qu’à partir !

  • © P.Baudry
  • © DR
© P.Baudry
© DR

Dans le Perthuis breton

Nous vous proposons de débuter cet itinéraire par la petite station balnéaire de la Tranche-sur-Mer. Aventurez-vous du côté du quartier de la Terrière, en passant par la forêt de pins et revenez par les petits chemins de terre des marais. Pensez à faire une halte à la réserve naturelle de la Belle Henriette avant de rejoindre l’Aiguillon-sur-Mer, à une dizaine de kilomètres à l’est, réputée pour sa production d’huîtres et de moules de bouchot. On y pêche en hiver, et de façon très réglementée, la civelle ou pibale, une minuscule anguille dont le prix de vente atteint des sommets. En traversant le pont au-dessus du Lay, nous voici à la Faute-sur-Mer, station meurtrie par la tempête Xynthia de 2010. Pour les amoureux des espaces protégés, direction la pointe d’Arçay, une flèche de terre de 6 km au coeur d’un vaste ensemble de zones humides.

>> Vous aimerez aussi : Explorer le Saumurois en camping-car, entre vignobles et rives de Loire

Un pôle d’interprétation, installé sur une ancienne concession ostréicole, permet d’en apprécier toute la richesse. Les minuscules ports et endroits secrets de la baie de l’Aiguillon sont autant de belles surprises : la pointe aux Herbes, la digue des Prises, les dernières boucles de la Sèvre niortaise et les portes de l’Epine sont à voir. Dépaysement assuré ! De là, on peut faire une incursion à Marans, en Charente-Maritime, l’un des plus jolis ports du département. Trait d’union entre la baie de l’Aiguillon et le Marais mouillé, la cité a du charme, tout comme ses halles du XIXe siècle. Retour en Vendée avec Chaillé-les-Marais, petit bourg installé sur un îlot calcaire dans les « Isles » du Marais poitevin. Plus à l’est, Vix est réputée pour son vignoble appartenant à l’AOC Fiefs Vendéens.

Un patrimoine d'exception

Si vous avez un faible pour les promenades en barque, vous n’avez que l’embarras du choix. Il vous est possible d’embarquer notamment au départ de Maillé ou de Damvix, en Vendée. Ici, le paysage change : place au marais humides, plus verts et généreusement arborés. En asséchant de grands espaces, dès le XIe siècle, les moines ont façonné le paysage. Et ils ont laissé de magnifiques « traces » de leur séjour, à l’instar des abbayes de Maillezais ou de Nieul-sur-l’Autise.

>> A découvrir : Où se déconfiner en camping-car ? Top 10 des destinations françaises

Une escapade dans les Deux-Sèvres est vivement recommandée, avec une étape à Arçay. Son port relativement imposant rappelle que la cité fut l’un des principaux lieux d’échanges entre la plaine et la vallée de la Sèvre niortaise. Deux belles grues en bois en témoignent. Canaux étroits, conches préservées participent au charme du lieu. Coulon vaut aussi le détour. Son église Sainte-Trinité, dont l’origine remonte à l’an 830, trône au milieu du village. En s’engageant dans la rue qui descend vers la Sèvre niortaise, on arrive bientôt sur l’agréable quai Louis-Tardy, animé dès l’arrivée des beaux jours : une jolie invitation à la flânerie en Venise Verte. La place de la Coutume accueille la Maison du Marais poitevin, le lieu parfait pour comprendre l’histoire du Marais et organiser de belles excursions.

Abbaye Saint-Pierre de Maillezais
Abbaye Saint-Pierre de Maillezais© A.Lamoureux

 

Les aires de camping-cars

Le Marais poitevin est comme une terre d’élection pour les camping-cars tant les aires sont nombreuses, bien situées et dans l’ensemble avec un très bon niveau de services.

La Tranche-sur-Mer

Pour stationner, il faut se diriger vers le stade municipal en empruntant l’avenue du Général-de-Gaulle. L’aire municipale ne manque pas de qualités. Sécurisée, avec un sol stabilisé, elle est aussi ombragée par endroit. Le stationnement, limité à 15 jours, est gratuit du 1er octobre au 31 mars. En dehors de cette période, le stationnement est facturé de 5 à 8 €/jour. La plateforme de vidange, avec borne pour le plein d’eau (3,50 €), est située à l’extérieur.

GPS: (N) 46° 21’ 01’’/(E) 1° 26’ 13’’

Maillé

Certes, le sol n’est pas stabilisé, mais l’aire relativement récente de cette commune a des qualités. Jouxtant le camping municipal, son cadre est champêtre et le calme assuré. Question tarifs, la formule est du genre “tout compris”. Pour un camping-car, avec deux personnes à bord, le séjour est facturé 9 € par jour, comprenant la nuitée, les vidanges et l’accès aux sanitaires. Compter 2 € par personne supplémentaire et 3 € pour la seule vidange. Une étape de charme.

GPS : (N) 46°20’25’’/(E) 0°47’44’’.

Maillezais

En centre-bourg, l’aire propose 20 emplacements au calme pour un stationnement limité à 24 heures. Vidanges (eaux usées, WC chimiques) et stationnement sont gratuits. Moyennant 2 €, il est possible de faire le plein d’eau à une borne. Une étape idéale, au calme, pour découvrir la très belle abbaye de Maillezais.

GPS : (N) 46°22’15’’/(E) 0°44’28’’.

Coulon

Cette aire sécurisée (barrières automatiques + borne de paiement) est idéalement située. Le stationnement, limité à 7 jours, coûte 10,50 €/nuitée. Côté services, il faut savoir que l’alimentation en électricité est limitée à 2 heures par jour et par camping-car. Il est bien sûr possible d’y effectuer vidanges et pleins d’eau. Il existe même une tarification pour ceux qui souhaitent ne stationner que dans la journée: 7€, de 9h à 19h.

GPS: (N) 46°19'15"/(O) 0°35'28"

Arçais

Une très bonne étape ! L’aire municipale, route du Vanneau, est vaste (60 places dont 40 sur herbe), bien arborée et ouverte toute l’année. Comptez de 9,50 à 10,80 €/jour en fonction de la saison. Ce tarif comprend les vidanges, la fourniture d’eau, d’électricité et de Wi-Fi. Des toilettes publiques et des tables de pique-nique sont à disposition. L’aire est sécurisée par des barrières automatiques et le paiement se fait via une borne CB.

GPS: (N) 46°17'48"/(E ) 0°41'18"

Niort

L'aire de camping-cars est aménagée au cœur de la ville, rue de Bessac, sur le site du Pré-Leroy, en bordure de la Sèvre niortaise. Elle offre 16 emplacements dans un environnement champêtre. Le stationnement sur cette aire est limité à 7 nuits et payant  : 10 €/24 heures.

GPS: (N) 46°19'45"/(E) 0°27'56"

Article de Stéphane Messer initialement publié dans Camping-Car Magazine n°327

Nous vous recommandons

Actualités

Vos commentaires