La presse en parle : les camping-cars et le confinement

Face à la situation actuelle de confinement, les camping-caristes ont dernièrement suscité un vif intérêt de la presse locale. Revue de presse !

Bloqués en camping-car à l'étranger

Camping-Car Magazine vous a beaucoup parlé des camping-cars bloqués au Maroc, un sujet qui a agité la toile camping-cariste ces dernières semaines. Mais d'autres camping-caristes sont bloqués à l'étranger, comme nous le montre le journal Le Point : une vingtaine de camping-caristes seraient encore bloqués près d'Igoumenitsa en Grèce, dans l'attente d'un rapatriement en ferry.

>> A voir : Bloqués au Maroc en camping-car

Ouest France a également diffusé l'histoire de la famille Le Coq, partie pour un tour d'Europe en camping-car en août dernier et aujourd'hui confinée en camping-car en Grèce, dans 8m2.

 

Confinés en camping-car en France

Les camping-caristes confinés sur les aires ont fait couler beaucoup d'encre dans la presse locale française. Comment vivent-ils le confinement ? Ou sont-ils stationnés ? Ce sont des questions que de nombreux médias se posent. France Bleu Hérault a récemment relayé l'histoire de six camping-cars confinés sur une aire de Villeneuve-lès-Maguelone.

>> A lire : Journal d'un confiné en camping-car #2

Le journal en ligne Actu.fr Pays de la Loire nous partage également le quotidien de Nicole, Jean-Pierre et Noël, full timers confinés sur une aire en Guérande.

L'histoire solidaire et émouvante de la semaine

Mais le récit de la semaine, c'est celui de Stéphane, travailleur intérimaire itinérant, confiné sur l'aire d'Orcines avec un camping-cariste belge, dans le Puy-de-Dôme. Nous l'avions relayé sur notre page Facebook et son histoire avait suscité beaucoup d'émotion chez les camping-caristes.

En effet, Stéphane, sans domicile fixe et avec peu de ressources, se voyait obligé de payer 6€ par jour pour pouvoir dormir sur l'aire, sans douche ni sanitaires. Aujourd'hui, face à un élan de solidarité, la mairie d'Orcines a décidé de prendre à sa charge le stationnement des deux personnes sur l'aire. Un local douche et sanitaires a même été ouvert pour Stéphane, comme le relaie le quotidien La Montagne. Mieux, le lendemain, le quotidien relatait que cet élan de solidarité lui a ouvert les portes d'un gîte gentiment proposé par des habitants d'une commune voisine.

 

Nous vous recommandons

Actualités

Vos commentaires