Bavaria : un catalogue 2021 toujours plus complet

Le constructeur nantais a réduit le nombre de ses propositions pour capitaliser sur une offre forte et tendance. Ce qui ne l’a pas empêché d’enrichir son catalogue 2021 d’un certain nombre de nouveautés tant du côté des intégraux que des profilés… sans oublier les fourgons.

  • © CCMag//E. Montgobert
  • Le nouvel intégral I690D © CCMag//E. Montgobert
  • Le nouvel intégral I690D © CCMag//E. Montgobert
  • Le nouvel intégral I690D © CCMag//E. Montgobert
  • Le nouvel intégral I690D © CCMag//E. Montgobert
  • Le nouvel intégral I690D © CCMag//E. Montgobert
  • Le nouvel intégral I690D © CCMag//E. Montgobert
  • Le nouvel intégral I690D © CCMag//E. Montgobert
  • Le nouvel intégral I690D © CCMag//E. Montgobert
  • Le nouvel intégral I690D © CCMag//E. Montgobert
  • Le T626 D, lancé au printemps intègre le catalogue 2021. © CCMag//E. Montgobert
  • Le T626 D, lancé au printemps intègre le catalogue 2021. © CCMag//E. Montgobert
  • Le T626 D, lancé au printemps intègre le catalogue 2021. © CCMag//E. Montgobert
  • Le T626 D, lancé au printemps intègre le catalogue 2021. © CCMag//E. Montgobert
  • Le T626 D, lancé au printemps intègre le catalogue 2021. © CCMag//E. Montgobert
  • Le T626 D, lancé au printemps intègre le catalogue 2021. © CCMag//E. Montgobert
  • Le T626 D, lancé au printemps intègre le catalogue 2021. © CCMag//E. Montgobert
  • Le fourgon V540 © CCMag//E. Montgobert
  • Le fourgon V540 © CCMag//E. Montgobert
  • Le fourgon V540 © CCMag//E. Montgobert
© CCMag//E. Montgobert
Le nouvel intégral I690D © CCMag//E. Montgobert
Le nouvel intégral I690D © CCMag//E. Montgobert
Le nouvel intégral I690D © CCMag//E. Montgobert
Le nouvel intégral I690D © CCMag//E. Montgobert
Le nouvel intégral I690D © CCMag//E. Montgobert
Le nouvel intégral I690D © CCMag//E. Montgobert
Le nouvel intégral I690D © CCMag//E. Montgobert
Le nouvel intégral I690D © CCMag//E. Montgobert
Le nouvel intégral I690D © CCMag//E. Montgobert
Le T626 D, lancé au printemps intègre le catalogue 2021. © CCMag//E. Montgobert
Le T626 D, lancé au printemps intègre le catalogue 2021. © CCMag//E. Montgobert
Le T626 D, lancé au printemps intègre le catalogue 2021. © CCMag//E. Montgobert
Le T626 D, lancé au printemps intègre le catalogue 2021. © CCMag//E. Montgobert
Le T626 D, lancé au printemps intègre le catalogue 2021. © CCMag//E. Montgobert
Le T626 D, lancé au printemps intègre le catalogue 2021. © CCMag//E. Montgobert
Le T626 D, lancé au printemps intègre le catalogue 2021. © CCMag//E. Montgobert
Le fourgon V540 © CCMag//E. Montgobert
Le fourgon V540 © CCMag//E. Montgobert
Le fourgon V540 © CCMag//E. Montgobert

Pour la collection 2021, la mélodie se passe en sous-sol pour Bavaria. Disons plutôt sous le plancher, au niveau du châssis puisque ce millésime s’enrichit d’une base AL-KO “amincie”. Les ingénieurs ont en effet fortement œuvré pour permettre d’alléger la structure en délaissant le contre­plaqué au profit de panneaux sandwich polyester/Styrofoam/polyester. Une nouvelle conception qui leur permet de déclarer un gain de près de 60 kg sur la balance. L’objectif est de permettre aux camping-­caristes de profiter d’un intégral de 7,40 m avec 4 places carte grise, et agrémenté d’une motorisation de 160 ch avec boîte auto, sans toucher à l’homologation route. Le compromis n’a plus sa place sur ce créneau désormais. En revanche, seuls quatre modèles de plus de 7,40 m sont proposés sur ce châssis AL-KO. Ils sont reconnaissables à leur appellation qui se terminant par le chiffre “1” : I741 FC/FGJ et I781 FC/FGJ. Pour les véhicules de moins de 7 m, l’I690 D fait une belle entrée au catalogue. Il s’agit d’un intégral sans lit au plancher qui reprend le plan du T696 D, la meilleure vente du constructeur à l’heure actuelle (voir l'essai ici).

Pour les amateurs de profilé, rassurez-vous, Bavaria a également travaillé son offre en augmentant l’offre de lits jumeaux. Répondant à l’appellation FGJ, les T720 et T726 (lit de pavillon en sus) font une brillante apparition, qui plus est sur un gabarit intermédiaire de 7,20 m et viennent en complément de la version FC avec lit central. Si ces profilés inédits s’en inspirent en reprenant notamment le salon face-face et la salle d’eau à double cloisonnement, ils se démarquent par la présence de grands et confortables couchages indépendants. Une aubaine pour le marché germanique certes, mais un intérêt de plus en plus prégnant dans l’Hexagone, selon les dires de la marque.

Vers plus de compacité

Plus compact, mais avec de grandes attentes à la clé, le profilé T626 D, lancé au printemps dernier, a été quelque peu entaché commercialement par le confinement. Fort logiquement, il intègre le catalogue cette saison et espère rapidement s’imposer. Ce véhicule répond à plusieurs critères “tendance” et se permet même le luxe de venir habilement jouer sur les plates-bandes des fourgons par son gabarit de 6,20 m. Néanmoins, à bord, il y a de l’espace et une réelle habitabilité avec laquelle les “camping-­cars tôlés” ne peuvent rivaliser. Dans la  cellule, tout est démesuré : salon vaste, salle d’eau spacieuse et modulable, rangements nombreux (avec soute garage), lit de pavillon double… Une implantation unique et parfaitement maîtrisée qui pourrait faire grand bruit d’ici la prochaine collection.

Si le T626 D compte bien séduire la clientèle “fourgon”, Bavaria continue de peaufiner et d’étoffer très sérieusement cet type de véhicule de loisirs. Ainsi, le poste sanitaire du V540 G (5,41 m) a totalement été revu. Le receveur qui se trouvait dans le couloir central est remplacé par une salle d’eau latérale avec WC, douche et lavabo rabattable. Un compartiment étroit certes, mais qui propose de nombreux rangements intégrés dans la paroi. A l’image de ce V540, chaque fourgon propose désormais une découpe au-dessus du poste de conduite. Cette ouverture est en option en version standard, et de série en finition Premium. 2021 marque également ­l’arrivée du sky roof ouvrant, en option quel que soit le modèle choisi. En revanche, il ne sera pas possible de l’associer au toit relevable optionnel (disponible sur l’ensemble de la gamme, rappelons-le). Enfin, Bavaria entre dans l’univers du van, en présentant un modèle en Renault Trafic de 4,99 m de longueur. Une implantation simple et cohérente empruntée à Hanroad, marque spécialiste du genre qui appartient au même Groupe Pilote.

 

Ce qu’il faut retenir

>>Retour du châssis Al-Ko pour les intégraux de plus de 7 m.

>>L’intégral I690 D fait son entrée dans le catalogue.

>>Lancement de profilés de 7,20 m avec lits jumeaux et salon face-face.

>>Arrivée d’un van à toit relevable de 4,99 m (Renault Trafic).

>>Modification profonde du fourgon V540.

>>Sky roof en option pour les fourgons.

 

Nous vous recommandons

Actualités

Vos commentaires