Challenger Etape Edition 384, un camping-car atypique et polyvalent

Challenger
CHALLENGER Etape Edition 384 Peugeot Boxer 2.2 140 ch (2024) Profilé 72 990 €
  • 7,29m
  • 2,35m
  • 2,92m
  • 3500kg
  • -
  • 5 places CG
  • 6 places nuit
  • ©  CCMag / E. Montgobert
  • ©  E. Montgobert
  • L’ambiance est exclusive à la série Etape Edition avec la sellerie Brooklynn, le mobilier Alto et le plancher type parquet. ©  E. Montgobert
  • Le lit de pavillon électrique peut s’abaisser jusqu’au assises du salon. ©  E. Montgobert
  • La partie arrière du 384 propose des configurations multiples. ©  E. Montgobert
  • Salon avec banquette face route et sofa latéral. ©  E. Montgobert
  • La soute est accessible par deux portillons. ©  E. Montgobert
  • Le deuxième matelas permet de profiter de deux couchages. ©  E. Montgobert
  • Porteur Peugeot Boxer 2,2 l – 140 ch. ©  E. Montgobert
©  CCMag / E. Montgobert
©  E. Montgobert
L’ambiance est exclusive à la série Etape Edition avec la sellerie Brooklynn, le mobilier Alto et le plancher type parquet. ©  E. Montgobert
Le lit de pavillon électrique peut s’abaisser jusqu’au assises du salon. ©  E. Montgobert
La partie arrière du 384 propose des configurations multiples. ©  E. Montgobert
Salon avec banquette face route et sofa latéral. ©  E. Montgobert
La soute est accessible par deux portillons. ©  E. Montgobert
Le deuxième matelas permet de profiter de deux couchages. ©  E. Montgobert
Porteur Peugeot Boxer 2,2 l – 140 ch. ©  E. Montgobert

Dans un seul et même camping-car, le profilé Etape Edition 384, le constructeur ardéchois Challenger coche toutes les cases concernant les attentes d’une famille baroudeuse et/ou d’un télétravailleur nomade. Si vous appréciez les agencements originaux, le profilé 384 Etape Edition de Challenger saura vous séduire.

Collection après collection, Challenger est toujours aussi ingénieux. En témoigne l’implantation du 384 qui répond à plusieurs usages : faire du tourisme, à deux ou en famille, avec son camping-car ou travailler dans son “bureau nomade”. Nous avons testé la version Etape Edition de ce profilé, durant une petite semaine, sur les plateaux du Haut-Jura, où nous avons pu profiter des beautés du lac de Vouglans et celui de Clairvaux (39).

 

© E. Montgobert

Commençons par l’habitacle. Pour pouvoir accéder à une homologation route pour cinq personnes, Challenger est revenu à la traditionnelle banquette en L et au sofa latéral. Ce dernier dissimule un dossier qui permet d’obtenir cette fameuse 5e place (face route) avec ceinture de sécurité.

 

© E. Montgobert

Pour le confort des passagers installés sur la grande banquette, il suffit de retirer le coussin du retour (celui qui fait la barre inférieure du L inversé). Celui ou celle qui y prendra place, contre la paroi de gauche, pourra étendre ses jambes.

Pratique et fondu dans le décor

A l’étape, voici donc un salon spacieux, confortable et convivial grâce à cet ensemble banquettes, sofa et sièges pivotants. La table reprend le système de rallonges en tulipes, développé par Challenger pour son Graphite Ultimate 240.

© E. Montgobert

Les dimensions du plateau passent ainsi de 40 x 40 cm à 84 x 84 cm en un tournemain. Il est fixé sur un pied télescopique, qui descend et remonte à l’aide d’un moteur électrique. Ce dispositif s’avère très commode quand, à l’heure du coucher, il faut abaisser la table pour profiter du lit de pavillon.

© E. Montgobert

Ce dernier être positionné à différentes hauteurs : au niveau des banquettes du salon, très bas, pour un accès sans échelle, ou à mi-hauteur pour conserver le volume en-dessous et autoriser l’usage du lit de dînette (conversion disponible en option).

 

© E. Montgobert

En journée, bien plaqué au plafond, ce couchage se fait complètement oublier et laisse un tirant d’air de 191 cm. Même les plus grands peuvent profiter du salon sans avoir à courber l’échine. Pour que l’intégration soit la plus discrète possible et l’ambiance idéale, Challenger a élaboré un élégant décor sous le sommier, avec de multiples lumières à LED directes ou indirectes. L’ameublement Alto, la sellerie grise Brooklynn et le plancher façon parquet à chevrons participent aussi à cette ambiance, inspirée de l’univers de la maison et exclusive à la gamme Etape Edition. N’oublions pas d’évoquer la luminosité de cet espace, due au toit panoramique ouvrant (casquette) et la large baie latérale gauche. En plus d’offrir une belle vue sur l’extérieur, cette ouverture assure également l’aération de l’habitacle.

La profondeur du bloc-cuisine (73 cm) est appréciable, elle permet de gagner en volume de rangement et de disposer d’un plan de travail devant la plaque de cuisson à réchaud deux feux et de l’évier Inox. Mais cela dessert la circulation. Le réfrigérateur à deux portes et double compartiment (156 l pour la partie frigo et 29 l pour le congélateur) se trouve en face du bloc.

 

© E. Montgobert

Passons à l’arrière de la cellule. C’est ici que le caractère inédit de l’aménagement se trouve. A première vue, la présence des couchages laisse penser que nous nous trouvons dans une chambre. Jusque-là, rien d’étonnant ! Le lit peut être simple ou double (en faisant coulisser le sommier sur un rail) et donc convenir à un enfant ou un adulte. Les deux matelas sont de mêmes dimensions (75 x 206 cm), mais diffèrent dans leur épaisseur : 15 cm pour l’un et 8 cm pour l’autre. D’où l’importance de leur disposition. Ainsi, en installant le moins épais contre le panneau arrière, les deux lits sont au même niveau et forment alors un grand couchage double (150 x 206 cm). Mais en plaçant le matelas le plus fin au premier plan, on obtient deux couchages indépendants avec une démarcation franche. Une conception intéressante qui permet à deux enfants de profiter chacun de son lit.

Espaces à la carte

Maintenant, replions les sommiers repliés et superposons les matelas : un bureau apparaît.

 

© E. Montgobert

Ce dernier peut autant servir aux enfants qu’à un adulte pour… télétravailler, car toute la connectique est là : branchements USB, prise 220 V. Il y a même un support pivotant pour relier un deuxième écran à l’ordinateur. Sous ce meuble, logent des tiroirs et un pouf maintenu au plancher par des aimants. Astucieux ! Cette assise sert de siège de bureau ou d’escabeau pour accéder aux lits.

 

© E. Montgobert

Derrière le bureau, une penderie escamotable, aux dimensions quasi identiques. L’utilisation et la manipulation de ces éléments sont, par ailleurs, très faciles. Cette zone hybride, mi-chambre mi-bureau, est une première dans l’univers du camping-car.

 

© E. Montgobert

Pour la salle d’eau, Challenger est resté classique : un cabinet de toilette indépendant de la douche. La porte des WC et la paroi coulissante de la chambre/bureau permettent de constituer une pièce d’eau plutôt spacieuse.

 

© E. Montgobert

Passons aux caractéristiques techniques relevées lors de notre circuit. Nous avons parcouru plus de 500 km. La consommation moyenne de carburant s’est élevée à 11,9 l/100 km. Pour ce modèle décliné en série spéciale Etape Edition, Challenger a fait confiance au porteur Peugeot Boxer animé par le bloc moteur 2,2 l de 140 ch. Une première pour le constructeur ardéchois ! Ce choix permet de réduire le prix, lequel s’élève à 72 990 €, pack Accessoires compris, puisque de série. Celui-ci comprend un store extérieur, un auvent, un panneau solaire, l’éclairage extérieur porte d'entrée, la moustiquaire de porte, un store intérieur cabine, des compléments de couchage lits jumeaux, kit pose 2e batterie.

 

Quelques autres options complétaient notre modèle d’essai, comme le pack Connect, disponible à 2 990 €, constitué d’un combiné multi-média avec commandes au volant et d’une caméra de recul connectée à l’écran tactile dudit combiné. Un accessoire qui s’avère fort utile pour manœuvrer ce profilé de 7,29 m de long.

Mais compte tenu de son implantation originale, il était difficile, voire impossible, de raccourcir ce 384 Etape Edition. D’ailleurs, on ne s’en plaint pas ! Les personnes en quête de nouveautés et de fonctionnalité seront donc très bien servies avec le 384 Etape Edition.

Points + : 5 places CG // Agencement AR ingénieux et pratique // Pack Accessoires de série // Charge utile raisonnable.

Points - : Circulation à bord peu fluide // Passage de roue en douche // Quelques finitions à revoir // Pas de boîte automatique sur le Peugeot Boxer.

Appréciations de la rédaction

  • Construction
  • Salon
  • Couchage
  • Salle d'eau
  • Équipement
  • Autonomie

Principaux équipements

Gaz : 1 x 13 kg • Chauffage sur carburant Webasto de 4 000 W, chauffe-eau Truma sur gaz • Clim’ cabine, régulateur et limiteur de vitesse, rétroviseurs électriques et dégivrant, Hill Descent, Traction+, skyroof, prise d’eau extérieure avec douchette, raccord gaz extérieur

Fiches techniques

ABS-
ChâssisCabine
Empattement-
ChauffageCarburant
La fiche technique complète

Vos commentaires