Un nouveau radar bientôt en service

L’arsenal routier vient d’accueillir un nouveau membre : le Mesta Compact. Un radar spécialement conçu pour être utilisé en agglomération, et aux capacités nombreuses.

C’est le site radars-auto.com qui a annoncé l’acte de naissance de ce nouveau radar dans un post du 16 mars, ce dernier venant d’être homologué. Il s’agit d’un radar urbain, dérivé du radar-tourelle que nous avons appris à connaître depuis quelques années. Il s’en distingue par sa taille réduite : 85 cm de haut, 32 de large et 48 de profondeur, qui le destine à une utilisation en ville, comme son surnom le laisse supposer.

Facile à mettre en place et discret

Son gabarit permet une installation aisée sur le mobilier urbain et le rend quasiment invisible vu que son installation se fait en hauteur et jusqu’à 16 m de la chaussée. Inutile de préciser que cette arme de verbalisation massive ne devrait pas chômer. Particulièrement abouti, il est capable non seulement de constater une vitesse excessive, mais également un franchissement de feu route. Par ailleurs, il est capable de faire la différence entre une automobile et un camion et de flasher, ou non, en fonction des limitations de vitesse spécifiques à certaines catégories de véhicules. De là à imaginer certains conducteurs de gros camping-cars de moins de 3,5 t verbalisés à tort, comme cela s’est déjà vu, il n’y a qu’un pas.

Un radar coquet et joueur

Raffinement ultime, ce radar sera disponible en plusieurs couleurs, comme vous pouvez le constater sur la photo illustrant cet article. Il pourra ainsi, au bon vouloir de ses commanditaires, qui pour l’heure ne peuvent heureusement pas être les municipalités, se fondre dans le décor ou, au contraire, faire preuve de prévention en se montrant particulièrement visible. Sachez enfin que la cabine ne contiendra pas forcément de matériel de mesure et de verbalisation. En effet, radars-auto.com précise qu’une cabine sur cinq seulement sera équipée, mais jamais les mêmes, l’ensemble cinémomètre pouvant facilement être déplacé d’une cabine à l’autre.

>>> A relire : Jackpot pour l’Etat ave les voitures radar privatisées : prés de 200 000 € par an et par véhicule

>>> A relire : 2021 : les voitures-radars privatisées débarquent en force

>>> A relire : Radar tourelle, la nouvelle bête noire des camping-cars ?

Nous vous recommandons

Actualités

Vos commentaires